Gastroenterologue-lyon.fr

Coordonnées

Dr Billioud, Dr Guillaud, Dr Lot et Dr Quencez
Tel : 04 72 52 28 32
Fax : 04 72 17 58 69

Centre des consultations spécialisées de la Sauvegarde
1er étage
25 avenue des sources
69009 Lyon

Horaires :
Lundi au Jeudi de 8h à 18h.
Vendredi de 8h à 17h.
 
Prise de rendez-vous en ligne :
Avec le Docteur Billioud Avec le Docteur Guillaud Avec le Docteur Quencez Avec le Docteur Lot
 
 

Comment diagnostiquer l'helicobacter pylori ?


Si des tests sanguins existent, ceux ci mettent en évidence des anticorps témoins d'une infection passée ou présente. Ils ne permettent pas de trancher et d'indiquer un traitement adapté.
 
Deux examens sont actuellement utilisés pour la dépister :
1 -  la pratique de prélèvements ou biopsies lors d'une gastroscopie. Cet examen, qui s'est dédramatisé au fil des années avec l'utilisation des tubes ultrafins permettant de passer par voie nasale avec un confort accru ou bien pouvant être réalisée au décours d’une anesthèsie générale permet un examen microscopique de cette bactérier en même temps qu’elle évalue l’importance de l’inflammation de l’estomac. La culture des biopsies ou les techniques de PCR restent de réalisation technique difficile et limitée.Sans titre21
 
2 – Le test respiratoire à l'urée marquée au carbone 13 ( breath test des anglo-saxons ) : helikit
Le schéma ci-contre illustre les différentes phases de cet examen. Il repose sur l'administration orale d'une substance non radio-active, qui va se transformer au contact de la bactérie, qui possède une enzyme, appelée uréase. Ainsi apparaît du gaz carbonique marqué qui est ensuite recueilli dans l'air expiré.

Ce test sensible se pratique à jeun, au minimum 4 semaines après l'arrêt de tout traitement antibiotique et au minimum 2 semaines après arrêt des antisécrétoires de type inibiteur de la pompe à protons (IPP). Il n'était utilisé jusqu'à présent que pour vérifier la réalité d'une éradication (70 % des cas) chez des patients à risque de récidive. Il est maintenant disponible en ville et sa facilité d'emploi est intéressante : Il suffit de souffler doucement dans une paille placée dans un tube durant 20 secondes, puis de boire le contenu du flacon test. Après 30 minutes d'attente, un second prélèvement d'air expiré est réalisé avant d'être adressé à un laboratoire spécialisé.

Il est actuellement utilisé après la découverte d’un hélicobacter qu’on va traiter par antibiotique afin de vérifier que celle ci a bien été éradiqué et qu’elle n’était pas résistante au traitement antibiotique.