Gastroenterologue-lyon.fr

Coordonnées

Dr Billioud, Dr Guillaud, Dr Lot et Dr Quencez
Tel : 04 72 52 28 32
Fax : 04 72 17 58 69

Centre des consultations spécialisées de la Sauvegarde
1er étage
25 avenue des sources
69009 Lyon

Horaires :
Lundi au Jeudi de 8h à 18h.
Vendredi de 8h à 17h.
 
Prise de rendez-vous en ligne :
Avec le Docteur Billioud Avec le Docteur Guillaud Avec le Docteur Quencez Avec le Docteur Lot
 
 

Pose de gastrostomie percutanée endoscopique

1-    Pourquoi poser une sonde de gastrostomie?

Votre état de santé vous empêche de vous nourrir et/ou de vous hydrater convenablement. La gastrostomie  percutanée endoscopique permet de mettre en place, par les voies naturelles, une sonde dans l’estomac qui ressort à travers la peau de l’abdomen entre les côtes et le nombril. Cette sonde va vous permettre de vous nourrir (nutrition entérale) et/ou de vous hydrater et/ou d’administrer vos médicaments. Selon l’avis de votre médecin, après la pose de la sonde, vous pourrez continuer à manger et à boire par la bouche.

2-    Comment se préparer pour la gastrostomie percutanée endoscopique ?

Avant la pose de la sonde, vous aurez une consultation avec un médecin anesthésiste qui pourra répondre à toutes vos questions concernant l’anesthésie. Vous devrez arrêter tout traitement anticoagulant ou anti-agrégant plaquettaire sur recommandation de votre Gastro-Entérologue et/ou votre Cardiologue. Vous devrez avoir un prélèvement sanguin pour vérifier la coagulation, la numération formule sanguine et le ionogramme.

Les 3 jours qui précéderont votre geste, on vous fera réaliser des bains de bouches antispetiques .

Le jour de la pose :
•    vous devrez être à jeun strict (sans boire, ni manger, ni fumer) depuis 8 heures.
•    Vous devrez prendre une douche (ou en cas d’impossibilité il vous sera fait une toilette au lit) avec un savon antiseptique.
•    Si besoin, il sera fait un rasage de la paroi abdominale à la tondeuse.
•    L’infirmière mettra en place une perfusion dans une veine du bras.
•    Quelques minutes avant le geste, il vous sera injecté un antibiotique à titre préventif qui a pour but de diminuer le risque d’infection, à moins que vous ne soyez déjà sous traitement antibiotique pour une autre raison.

3-    Quels sont les avantages de la gastrostomie percutanée endoscopique ?

 La gastrostomie percutanée endoscopique est un geste simple et rapide dont la réalisation présente peu de risques. La sonde de gastrostomie peut facilement être dissimulée sous les vêtements et est donc invisible pour les autres. Le plus souvent, le geste est réalisé sous anesthésie générale mais en cas de contre-indication médicale ou de refus de votre part de cette anesthésie générale, ce geste peut être réalisé sous anesthésie locale

4-    Comment va se dérouler la gastrostomie percutanée endoscopique ?

Le geste est réalisé dans des conditions d’asepsie chirurgicale au bloc opératoire en présence d’un médecin anesthésiste-réanimateur.
Cette technique utilise un endoscope. Celui-ci est introduit par la bouche et poussé jusque dans l’estomac. Il permet de vérifier l’état du tube digestif et de repérer le point de la paroi abdominale où va être posée la sonde. A ce niveau, l’opérateur fait une courte incision de la peau au bistouri puis une ponction de l’estomac qui permet d’en faire sortir la sonde. La sonde n’est pas fixée à la peau avec des fils, elle est maintenue en place par 2 collerettes de part et d’autre de la paroi.


5-    Quelles complications peuvent survenir pendant ou après l’intervention ?

      Tout acte médical, exploration, intervention sur le corps humain, même conduit dans des conditions de compétence et de sécurité conformes aux données actuelles de la science et de la réglementation en vigueur, expose à un risque de complication.
 
Les complications les plus fréquentes de la gastrostomie percutanée endoscopique sont :
 
◦    L’infection de l’orifice dans les jours qui suivent sa mise en place. Toutes les précautions sont prises pour limiter ce risque : antibiotique, désinfection du champ opératoire, conditions de stérilité pour la pose et pour la réalisation du pansement.
◦    La douleur : elle peut être plus ou moins importante. Des antidouleurs sont prescrits de façon systématique pour la limiter.
 
Les autres complications sont très rares et certaines peuvent nécessiter une intervention chirurgicale :
◦    La blessure d’un segment digestif
◦    L’hémorragie : une nouvelle endoscopie pour stopper l’hémorragie ainsi que des transfusions de sang ou de dérivés sanguins sont parfois nécessaires.
◦    La péritonite : elle peut survenir en cas de fuite de liquide entre la peau et l’estomac.
 
D’autres complications sont possibles mais restent exceptionnelles, telles que les troubles cardiovasculaires et respiratoires. Ces complications peuvent être favorisées par vos antécédents médico-chirurgicaux ou par la prise de certains traitements.
 
Toutes ces complications apparaissent le plus souvent au moment du geste, mais peuvent également se révéler quelques jours après l’intervention (douleurs abdominales et du thorax, vomissements de sang rouge ou noir, selles noires, fièvre, frissons ...). Il est alors très important de contacter immédiatement votre médecin.

6-    Quelles sont les contraintes après la pose ?

  Il peut vous être demandé de rester hospitalisé(e) pendant 12 à 48h dans les suites de l’intervention pour surveillance, pour débuter la nutrition entérale ou en cas de complication, jusqu’à 72 h pour vous apprendre à administrer la nutrition vous-même ou par un de vos proches.

Pendant une à deux semaines, le pansement sera refait tous les jours par une infirmière en utilisant un antiseptique. Ensuite, le pansement pourra être fait 3 fois par semaine. Après un mois, l’orifice est généralement cicatrisé. Il n’est alors plus nécessaire de faire des soins antiseptiques et un nettoyage quotidien à l’eau et au savon suffit. Vous pourrez prendre des douches sans protection et des bains en protégeant la sonde avec un pansement imperméable.
 
Vous pouvez télécharger les fiches informatives : LOGO_PDF