Gastroenterologue-lyon.fr

Coordonnées

Dr Billioud, Dr Guillaud, Dr Lot et Dr Quencez
Tel : 04 72 52 28 32
Fax : 04 72 17 58 69

Centre des consultations spécialisées de la Sauvegarde
1er étage
25 avenue des sources
69009 Lyon

Horaires :
Lundi au Jeudi de 8h à 18h.
Vendredi de 8h à 17h.
 
Prise de rendez-vous en ligne :
Avec le Docteur Billioud Avec le Docteur Guillaud Avec le Docteur Quencez Avec le Docteur Lot
 
 

Coloscopie

Télécharger en PDF

1- Qu'est ce qu'une coloscopie ?

2- Qui doit bénéficier d'une coloscopie ?
3- Comment se déroule la coloscopie ?
4- Quelles complications peuvent survenir ?


1- Qu'est ce qu'une coloscopie ?

Sans titre43La coloscopie ou colonoscopie est un examen sûr et fiable qui permet d’examiner la totalité du colon chez un patient bénéficiant d'une brève anesthésie vigile. Elle utilise un tube flexible au bout duquel il y a une caméra miniaturisée qui permet d’explorer l’intérieur du gros intestin. Cet examen permet de déterminer l'origine de vos symptômes ou de dépister et éventuellement traiter des lésions pré-cancéreuses ou cancéreuses.















2- Qui doit bénéficier d'une coloscopie ?

Plusieurs situations cliniques amènent votre médecin à demander cet examen :

-    un changement récent dans la régularité du transit

-    une hémorragie caractérisée, présence de sang dans les selles
-    l’existence d’une anémie
-    des douleurs abdominales diffuses ou localisées

-    la recherche d'une maladie inflammatoire digestive
-    la présence microscopique de sang dans les selles (test hémoccult +)
-    le dépistage de polypes dans une famille ayant des antécédents de 
cancers digestifs ou extra-digestifs reliés

-    la vérification d'images radiologiques coliques


3- Comment se déroule la coloscopie ?

Il est indispensable d'être à jeun strict, sans boire, ni manger ni fumer depuis 6h sauf cas exceptionnel.
                        Sans titre28Sans titre29

Le colon doit être parfaitement propre, débarrassé de tous les résidus grâce à une préparation minutieuse. Elle est indispensable pour un examen de qualité.
Les instructions données par le gastro-entérologue doivent être bien suivies dans les 3 jours qui précédent l'examen. Cette préparation comporte 2 parties :

- Un régime sans résidu : qui sera à réaliser de manière consciencieuse pendant les 3 jours qui précédent l’examen. Une feuille de régime vous sera remise lors de la consultation vous expliquant exactement les modalités de ce régime et de l’ensemble de la préparation.

- Une préparation intestinale appelée « purge » : La plupart du temps, on utilise des solutions de lavage à base de PEG, de laxatifs divers et éventuellement à des lavements s'il existe un importante constipation. Ces produits sont à boire et font aller aux toilettes pour évacuer toutes les selles qui persistent dans l’intestin. Ne soyez donc pas étonner d’avoir de la diarrhée lorsque vous prenez la préparation.
L'arrêt des médicaments fluidifiant le sang (aspirine, antiagrégants plaquettaires et anticoagulants) est nécessaire et certains autres médicaments devront être adaptés, notamment chez les diabétiques. Toutes ces précautions vous seront rappelées lors de la consultation anesthésique qui sera réalisée quelques jours avant la coloscopie. Lors de cette consultation vous devez apporter votre dernière ordonnance et les examens récents, notamment cardio-respiratoires dont vous avez pu bénéficier. 



La coloscopie est généralement réalisée sous sédation (injection dans une veine via un cathéter de produit qui va vous endormir) Cette sédation dure environ ½ heure (le temps de la coloscopie). Sauf cas particuliers, il n’est pas réalisé d’intubation (mise en place de tuyau dans la gorge pour respirer). Vous respirez donc spontanément. Avant le début de l’examen, vous allez être tourné sur le côté gauche et des éléments de surveillance vous vous être posés afin de surveiller vos constantes pendant que vous dormirez: tensiomètre, saturomètre (pince au bout du doigt pour évaluer votre pouls et votre saturation).
Une fois que vous serez endormi, le coloscope sera introduit par l’anus et poussé jusque dans le colon droit et dans l’iléon (dernière partie de l'intestin grêle). Le coloscope est un long tube flexible muni d'une caméra miniaturisée qui permet d’explorer tous les segments du colon, de diagnostiquer les maladies en pratiquant des biopsies (prélèvements de fragments de tissu avec une micro-pince pour analyser au microscope) et d'enlever des polypes (formations ressemblant à des champignons qui peuvent se transformer en cancers).
Quel que soit la technique employée, sachez que l'endoscope est désinfecté entre chaque patient suivant la réglementation en vigueur. Le petit matériel (pinces à biopsies, anses à polypectomie...) est à usage unique et jeté après chaque examen.

Sans titre44Sans titre45Cet examen se déroule habituellement en ambulatoire et vous devez être raccompagné 2 à 3 heures après la fin de l’examen par une personne de votre choix. Il est en effet formellement interdit de conduire après une anesthésie de ce type (en raison du risque de manque de réflexe au volant qui peut conduire à des accidents graves). En fonction des gestes réalisés, le médecin peut vous demander de rester hospitalisé pour une surveillance ou en cas de complication.




4- Quelles complications peuvent survenir ?

Tout acte médical, même conduit dans des conditions de compétence et de sécurité conformes aux données actuelles de la science et de la réglementation en vigueur, comporte un risque de complications. Celles ci sont favorisées par certaines conditions anatomiques et difficultés techniques.
Les plus banales sont une sensation de ballonnement (due à l'insufflation de gaz qui permet de déplisser la paroi) et quelques légères douleurs à type de « coliques » dans les heures qui suivent la coloscopie.
Les complications graves (notamment perforation de la paroi intestinale ou hémorragie) sont extrêmement rares et peuvent, si elles ne peuvent être gérées par voie endoscopique nécessiter une geste chirurgical. Elles apparaissent lors de l'endoscopie ou quelques jours plus tard avec des douleurs abdominales, de la fièvre ou du sang rouge dans les selles.
Au moindre doute, vous devez contacter votre gastro-entérologue ou votre médecin traitant.

En conclusion, la coloscopie reste l'examen de référence pour diagnostiquer les maladies du colon et enlever dans le temps les polypes. Elle réalise ainsi une prévention efficace du cancer colique.

Ci joint, une petite vidéo précisant les modalités de la coloscopie de dépistage : Cliquez-ici
Vous pouvez télécharger la fiche informative : LOGO_PDF