Gastroenterologue-lyon.fr

Coordonnées

Dr Billioud, Dr Guillaud, Dr Lot et Dr Quencez
Tel : 04 72 52 28 32
Fax : 04 72 17 58 69

Centre des consultations spécialisées de la Sauvegarde
1er étage
25 avenue des sources
69009 Lyon

Horaires :
Lundi au Jeudi de 8h à 18h.
Vendredi de 8h à 17h.
 
Prise de rendez-vous en ligne :
Avec le Docteur Billioud Avec le Docteur Guillaud Avec le Docteur Quencez Avec le Docteur Lot
 
 

Ponction biopsie hépatique

 
 
La biopsie hépatique demeure actuellement, malgré les progrès de la biologie et de l'imagerie hépato-biliaire (scanner et IRM) et du fibroscan, un examen encore irremplaçable pour faire un diagnostic et un pronostic de certaines maladies hépatiques.


 
 
1. Pourquoi choisir la biopsie hépatique ?

Sans titre3C'est, en effet, l'examen de référence pour diagnostiquer la cause, préciser le traitement et le pronostic (stade de fibrose ou de cirrhose par exemple) de certaines maladies du foie ou de maladies générales retentissant sur le foie, comme l’obésité.
Il n'y a souvent pas de rapport linéaire entre les anomalies détectées dans le sang et les lésions constatées sur la biopsie. Cet examen est parfois indispensable pour discuter un traitement. Ainsi certains cas d'hépatite B s'accompagnent de modifications histologiques minimes et requièrent une simple surveillance, compte tenu de la bonne tolérance de l'infection.





 
 
 
 
 
 
 
 

 

Il est indispensable de ne pas prendre de médicament modifiant la coagulation, comme par exemple l'aspirine, dans les 10 jours précédant la biopsie.
Avant la biopsie, il est nécessaire de réaliser une échographie du foie, pour dépister une dilatation biliaire, un angiome ou un kyste et un bilan de coagulation.
Il faut être à jeun strict durant les 6 heures précédant l'examen .
Deux modalités sont proposées, soit une anesthésie locale après une prémédication orale, soit une courte anesthésie vigile intraveineuse de 5 minutes qui impose une consultation pré-anesthésique et accroît le confort de cet examen.
 



3. Comment va se dérouler la biopsie ?

L'hospitalisation est généralement faite en service de jour, voire 24 h si le médecin l'estime nécessaire. L'examen se déroule soit au lit du patient, soit en salle de radiologie si un repérage est indiqué, soit au bloc
L'examen se fera allongé sur le dos ou sur le côté gauche. Ensuite, après désinfection cutanée, une anesthésie locale sera réalisée entre deux côtes droites.
La biopsie elle-même consiste à prélever un fragment de foie à travers la peau anesthésiée avec une aiguille dont le diamètre est entre 1 et 2 mm. Sans titre4Le matériel est maintenant à usage unique. 
La ponction biopsique hépatique peut se réaliser parfois par un abord veineux transjugulaire (grosse veine du cou), lorsque les troubles de la coagulation contre indiquent la voie transcostale.
Photo d'un patient en cours de PBH.  Après la biopsie, vous resterez alité pendant 6 heures dont les deux premières heures couché sur le coté droit. Un(e) infirmier(e) surveillera régulièrement votre pouls et votre tension.
La ponction ne laisse pas de cicatrice et le pansement pourra être enlevé le lendemain.
Pour ceux dont la sortie est autorisée le soir même, il est demandé de ne pas s'éloigner à plus de 20 minutes d'un établissement hospitalier, de rester accompagné par un adulte et de ne pas effectuer d'activité physique intense.
Dans la semaine qui suit la biopsie, il faut éviter tout médicament modifiant la coagulation comme par exemple l'aspirine. Durant cette semaine, il est déconseillé de faire un effort physique intense ou d'entreprendre un voyage dans un pays à faible niveau sanitaire.




 

Tout acte médical, investigation, exploration, intervention sur le corps humain, même conduit dans des conditions de compétence et de sécurité conformes aux données actuelles de la science et de la réglementation en vigueur, recèle un risque de complication.
Dés la fin de la biopsie, un malaise ou une douleur peut survenir au niveau du foie ou au niveau de l'épaule droite peuvent survenir et nécessiter un médicament pour soulager ces complications bénignes. Les véritables complications de la biopsie hépatique sont rares. Il s'agit essentiellement d'une hémorragie dont la fréquence est inférieure à 1 cas sur 1000. D'autres complications (ponction de la vésicule, du rein ou du poumon) sont possibles mais restent exceptionnelles.
Ces complications peuvent être favorisées par vos antécédents médico-chirurgicaux ou par la prise de certains traitements. Ces rares complications apparaissent le plus souvent dans les 6 heures qui suivent l'examen mais peuvent exceptionnellement se révéler quelques jours après l'examen (douleur abdominale ou thoracique, fatigue, pâleur) d'où les précautions précédentes. Il est alors très important de contacter immédiatement le médecin qui a réalisé la biopsie. En cas d'impossibilité de prendre contact avec eux, il est très important de prendre contact très rapidement avec le médecin traitant. 

Cette fiche a été inspirée de celle réalisée par les experts de la SNFGE , de l'ANGH et du CREGG